Problèmes de fosse septique: ce qu’il faut savoir

Si vous habitez à l’extérieur des grands centres urbains ou que vous êtes propriétaire d’une résidence éloignée du centre névralgique de la municipalité, vous êtes alors dans l’obligation de recourir à l’utilisation d’une fosse septique. Bien que ce dispositif ne nécessite pas d’entretien outre mesure qu’une vidange, il est tout de même primordial de veiller à son bon fonctionnement en restant alerte face aux signes de défectuosité. En agissant ainsi, vous évitez tous désagréments et dépenses inutiles liées à la réparation ou au remplacement de votre fosse septique. De plus, sachez qu’une installation sanitaire défaillante peut non seulement causer bon nombre de problèmes coûteux, mais également mener à la pollution de lacs et de source d’eau potable.

Fonctionnement d’une fosse septique

Un système d’évacuation sanitaire des eaux usées est composé de deux dispositifs soit la fosse septique et le champ d’épuration (aussi appelé lit d’épandage). Le rôle de la fosse septique est de liquéfier, par décantation, les matières solides par la fermentation grâce à l’action des bactéries anaérobies. Alors que les matières solides se déposent au fond de la fosse sous forme de boue, l’écume, elle, remonte vers la surface. Le champ d’épuration, quant à lui, continue l’épuration des eaux usées grâce à l’action des bactéries qui digèrent et éliminent les déchets tels que les matières solides en suspension. Une fois le processus complété, les eaux usées ainsi filtrées s’introduisent dans le sol.

Problèmes de fosse septique

Une fosse septique mal entretenue, défectueuse, de mauvaise dimension ou dont l’utilisation n’est pas faite adéquatement présente bien souvent divers signes de dysfonctionnement. En voici quelques-uns.

  • Reflux dans les toilettes ou dans les autres appareils sanitaires. Il se peut également que la vidange se fasse beaucoup plus lentement.
  • Présence de mauvaises odeurs dans la maison, dans l’eau potable ou près de votre installation sanitaire après une pluie.
  • Vous notez que le sol autour de votre fosse septique ou du champ d’épuration est détrempé. Il peut également avoir présence de flaques d’eaux usées ou d’effluents.
  • Si votre système sanitaire est doté d’une pompe de dosage, il se peut alors que celle-ci fonctionne sans arrêt.
  • Vous remarquez que l’herbe est beaucoup plus verte et plus épaisse là où se trouve votre champ d’épuration. Bien que cela puisse être apprécié de votre part, cette situation doit quand même faire retentir un petit signal d’alarme dans votre tête.
  • Si votre résidence se trouve près d’un lac ou d’un cours d’eau et que vous notez une accumulation d’algue, cela est un symptôme d’une fosse septique défectueuse.
  • L’eau de votre puits affiche un taux élevé de nitrates, de bactéries ou d’autres contaminants? Pensez à faire vérifier votre fosse septique.

Les bons gestes à poser

Bien que le rôle d’une fosse septique soit de traiter et de filtrer les eaux usées ainsi que les déchets organiques, il n’en reste pas moins qu’elle n’est pas une poubelle. Son utilisation doit respecter certaines règles. Dans un premier temps, éviter de jeter dans votre système septique les articles suivants:

  • Graisses, huiles et matières grasses essence, antigel
  • Vernis, peintures et solvants
  • Litière pour chats
  • Tampons et serviettes hygiéniques, couches, serviettes et mouchoirs de papier
  • Préservatifs, matières plastiques
  • Café moulu, coquilles d’œufs et autres déchets de cuisine

De plus, pensez à faire faire une vidange de votre fosse septique au moins une fois à tous les deux ans pour une résidence permanente, et une fois aux quatre ans pour une résidence secondaire. En posant les bons gestes, vous pouvez ainsi éviter plusieurs problèmes liés à votre fosse septique. Votre installation à besoin d’un entretien? Contactez une entreprise spécialisée telle que Sanibert pour un service de qualité.

Tagged with: , , ,
Publié dans Blogue